Régularisation des promoteurs immobiliers algériens

Monsieur Nassreddine Azem a annoncé quelques chiffres sur la situation des promoteurs et du FCGMPI,  en marge de la 13e assemblée du Fond de garantie et de caution mutuelle de la promotion immobilière.
Le secrétaire général du ministère de l’habitat est revenu sur plusieurs points, notamment la situation des promoteurs et l’état d’avancement de leur régularisation.
À rappeler qu’au cours du sommet de l’année dernière, M. Azem avait fait état de 3000 entrepreneurs en situation irrégulière qui n’avaient pas obtenu leur agrément. Ce chiffre s’élève aujourd’hui à un total de 520 environ, identifié par le ministère algérien de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville.

Concernant le nombre de promoteurs agrée, il s’élève aujourd’hui à 6514. Cependant, sur l’ensemble des professionnels ayant obtenu leur agrément, une grande partie ne s’est pas régularisée à 100%. En effet, le secrétaire général a rappelé que 62% n’étaient pas inscrits au tableau des promoteurs immobiliers et n’ont pas souscrit au fonds de garantie FGCMPI. Ce pourcentage de promoteur en situation irrégulière représente en part de marché 27% des projets immobiliers en cours de construction. M. Azem a donc rappelé à l’ordre les personnes concernées par ces mesures, stipulant que tout promoteur qui ne se conforme pas aux formalités s’expose à des sanctions, voire au retrait de son agrément.

Le secrétaire du ministère est ensuite revenu sur le bilan du FGCMPI pour l’année 2015 en recensant 1600 projets de logement à travers le pays, toutes promotions confondues. Tout cela pour un total de 145000 logements. Pour rappel le FGCPMI est un organisme public et une mutuelle couvrant les risques en cas de faillite d’un promoteur ou lorsque ce dernier n’arrive pas à venir à bout de son projet. Enfin, il a également avancé quelques chiffres sur les comptes sociaux du fond, avec une valeur globale de souscriptions qui s’élève à 556 milliards de Dinars algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *